Commentaire

du tableau de Gustave Doré

Gustave_Doré-Soir_en_Alsace.jpg

En page de couverture le tableau de Gustave Doré (1869) intitulé « Soir en Alsace » (MAMSC Strasbourg).

Il illustre un paradoxe qui révèle ce besoin de percevoir les choses dans toute leur complétude :

D’aucuns considèrent ce tableau comme une œuvre intrigante dont émane une étrange lumière, mais aussi un sujet anodin qui suggère une fois encore, l’attention que portait Gustave Doré à sa région natale.

D’autres imaginent une interprétation symbolique de l’oie blanche qui, chez les Grecs, était consacrée à la déesse Aphrodite et, chez les Romains, incarnait le symbole de l’amour et de la fécondité.

Pour les symbolistes, les oies relèvent du monde de la transcendance et ont pour mission de mettre en contact ce qui est immanent et ce qui est transcendant.

De là à ce que Gustave Doré, lubrique - difficile à imaginer - ait voulu suggérer une scène aphrodisiaque en interprétant le regard de ces jeunes gens fixant les Alsaciennes en contact avec les oies blanches, il n’y a qu’un pas que le docteur Théophile Will n’est pas sûr de franchir.